LA SANTE 5 P : vers une nouvelle culture de soins.

Pour répondre aux nouveaux enjeux sociaux et économiques, la médecine de l’ère industrielle à visée réparatrice doit se transformer et apporter de nouveaux modèles. De nombreuses recherchent existent à travers le monde. Selon le Pr Leroy Hood, un biologiste américain qui a théorisé le concept de la médecine des 4P, “l’art médical nécessite une transformation vers une discipline pro-active avec comme objectif ultime la santé globale de l’individu”. Cette théorie est reprise ( https://books.openedition.org/cdf/434 ) par Elias Zerhouni, ancien directeur des NIH américaines (National Institute of Health) et actuel dirigeant de la Recherche et Développement pour les laboratoires Sanofi.

Dans le cadre de la Maison du Microbiote, nous avons décidé d’amplifier cette approche en y associant l’aspect “Pro-actif”, définissant ainsi le concept de Santé 5 P, qui se base sur la compréhension globale des rapports intimes du patient avec sa maladie, au sens microscopique (moléculaire, biochimique, métabolique, cellulaire ou organique) mais aussi macroscopique (psycho-spirituel, socio-culturel). La médecine et la santé du futur ne se focalise ainsi plus sur la maladie après son apparition avec un traitement standardisé, mais sur l’individu dans sa globalité, avec une approche “Pro-active”, “Prédictive”, “Personnalisée”, “Préventive” et “Participative”.

Une santé pro-active

L’approche est pro-active car elle doit permettre d’être dans la capacité d’anticiper sur les événements, en prenant des initiatives, pour agir de manière juste afin d’éviter des conséquences indésirables et se garder en santé . Etre pro-actif en santé c’est être capable de (re)prendre sa santé en main .

Une santé personnalisée

L’approche est personnalisée car elle tient compte du profil unique de l’individu, avec sa propre histoire, ses besoins et ses objectifs personnels. Si la médecine d’aujourd’hui se focalise sur la maladie et la recherche de traitements standardisés pour le plus grand nombre, la santé personnalisée se focalise sur l’individu dans sa globalité et sur la recherche de solutions curatives ou préventives adaptées à une situation individuelle, et la prise en compte du pouvoir de décision du sujet sur sa propre santé.

Une santé préventive

L’approche est préventive car elle cherche à réduire les risques de survenue des maladies (prévention primaire par une bonne hygiène de vie), à favoriser le dépistage précoce des maladies (prévention secondaire), ou à améliorer la qualité de vie de personnes atteintes de maladies chroniques (prévention tertiaire). Cette approche se focalise plus sur le mieux-être de la personne que sur la maladie et repose sur des stratégies d’éducation et de motivation en matière de santé.

Une santé prédictive ( précise )

L’approche est prédictive car elle cherche à calculer le plus tôt possible le risque encouru par une personne de développer un jour une maladie. Une cartographie précise et personnalisée des facteurs de risques des maladies (séquençage du génome humain et autres paramètres biologiques…) précise si votre mode de vie est adapté au terrain sur lequel il se développe. Il propose, selon les résultats des tests, une prescription individualisée médicamenteuse ou non médicamenteuse en cas d’intolérance possible.

Une santé participative

L’approche est participative car elle repose sur l’autonomisation, la responsabilisation et les ressources du sujet. Une meilleure connaissance du fonctionnement de son corps apporte la liberté de choisir le comportement ou le traitement le plus adapté pour optimiser sa santé, ses performances physiques, mentales et émotionnelles et son mieux-être global. Chacun peut être acteur de sa santé, en participant pleinement aux décisions relatives à sa santé.